Hommages à Nicole Lauroy, présidente d’honneur des JNE

Nous avons eu la tristesse d’apprendre le décès en ce mois de novembre 2022 de Nicole Lauroy, présidente d’honneur des JNE, qui fut présidente de notre association entre 1989 et 1995, succédant à Pierre Pellerin, fondateur des JNE.

Les JNE adressent toutes leurs condoléances à son fils Manuel et à toute sa famille.

Vous pouvez lire ci-dessous (en cliquant sur les liens) les hommages de nombreux adhérents de notre association, qui vous permettront de mieux connaître la vie et la personnalité de cette grande pionnière du journalisme de nature et d’écologie en France.

Le Canard Sauvage, journal des JNE, dont Nicole Lauroy fut la fondatrice et la rédactrice en chef

Carine Mayo
Nicole Lauroy, journaliste engagée et présidente d’honneur des JNE, s’en est allée

Laurent Samuel
Nicole Lauroy, une pionnière du journalisme de nature et d’écologie en France

Marc Giraud
Avec Nicole Lauroy, une page de l’histoire des JNE s’est tournée

M’hamed Rebah
Merci Nicole !

Allain Bougrain-Dubourg
Hommage à Nicole Lauroy, présidente d’honneur des JNE

Marie-Paule Nougaret
Sans doute la meilleure des présidentes

Jean-Paul Thorez
Elle nous a entraînés dans tant de moments forts

Santiago Vilanova
Mes condoléances. Nicole Lauroy, une honnête et combative journaliste.

Denis Cheissoux
Merci à Nicole pour toutes les luttes, les actions, les enquêtes, le journalisme , la pédagogie les portes ouvertes grâce à elle …

Jean-Baptiste Dumond
Bien triste nouvelle. J’ai fait un stage de nature la nuit avec elle et François Terrasson il y a bien longtemps. C’était une chic fille, avenante, sympa. Restent les souvenirs de réunions, de conférences de presse, que des gentils moments avec elle.
So long Nicole

Geneviève Renson
Chère Nicole,
Que de tristesse en apprenant que vous nous avez quittés. Que de souvenirs du passé ressurgissent ! Heureux et douloureux.  Quand Jacques Penot, mon Parrain aux JNE, lui aussi décédé, m’a suggérée de rejoindre l’association en 1991, vous,  la Présidente, m’avez fait l’honneur d’être ma Marraine. Mais pas seulement. Vous m’avez accompagnée notamment dans un projet commun, épaulée, conseillée, mise en garde en maintes circonstances. Et milieux, dont certains archi-masculins ! Vous avez eu bien du mérite à vous y imposer. Je vous suis également très reconnaissante de m’avoir encouragée, écoutée, consolée même, quand je déprimais au retour d’expéditions. Quand je ramais dans l’univers de la photo animalière, du journalisme, de l’édition ou d’une rédaction. Au revoir Chère Nicole.

.