Catastrophe du Japon : l’Allemagne prend ses distances avec le nucléaire

A cause de la catastrophe du Japon, l’Allemagne prend ses distances avec le nucléaire.

.

par M’hamed Rebah

.

L’Allemagne suspendra son projet de prolongation de la durée de vie de ses 17 centrales nucléaires pendant trois mois, a annoncé lundi la chancelière Angela Merkel.

.

Mme Merkel a déclaré lors d’une conférence de presse que son gouvernement effectuera des tests de sécurité dans les centrales nucléaires du pays avant de prendre des décisions cet automne.

.

« Tout sera examiné », a expliqué la chancelière allemande. « Si un pays aussi développé que le Japon, qui possède des normes sécuritaires élevées, ne peut empêcher de telles conséquences pour l’énergie nucléaire après un séisme et un tsunami, alors cela a des conséquences pour le monde entier ».

.

« Cela change la situation, y compris en Allemagne. Nous avons une nouvelle situation, et cette situation doit être minutieusement analysée », a-t-elle déclaré.

.

La chancelière a annoncé que l’Allemagne allait fermer ses deux plus vieilles centrales nucléaires cette année, connues sous le nome de Neckarwestheim 1 et de Biblis A, en fonctionnement depuis 1976 et 1975 respectivement.

.

Cependant, Mme Merkel a souligné que ces décisions ne signifient pas que l’Allemagne abandonnera l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire. Le gouvernement d’Angela Merkel avait décidé l’année dernière de prolonger la durée de vie de ses centrales nucléaires : celles construites avant 1980 en Allemagne pourront fonctionner encore huit ans, et celles qui ont vu le jour après 1980 pourront prolonger leur durée de vie de 14 ans.

.

La décision controversée a fait vaciller la vieille législation soutenue par le précédent gouvernement (coalition des démocrates du centre et de gauche (SPD) et des Verts), qui avait décidé de fermer les 17 centrales nucléaires d’ici 2022. C’était après l’accident survenu à Tokaimura, au Japon, en septembre 1999, dans une usine privée de fabrication de combustibles nucléaires. Une erreur de manipulation avait porté l’uranium à sa masse critique, ce qui a enclenché la réaction nucléaire. Il n’y a pas eu d’explosion, mais émission de rayons dangereux à proximité immédiate provoquant l’affolement dans la population riveraine.

.

Conséquence de l’accident de Tokaimura : l’Allemagne, quatrième producteur mondial d’électricité nucléaire avait décidé de sortir du nucléaire civil en 2021, date à laquelle sa dernière installation devait s’arrêter. La coalition d’Angela Merkel a décidé à la fin de 2010 de prolonger au moins de 10 ans la “vie” des 17 centrales nucléaires allemandes. Mais, après l’accident de la centrale nucléaire japonaise à la suite du tsunami de vendredi, la chancelière fédérale a annoncé la fermeture pour trois mois des réacteurs nucléaires mis en exploitation avant la fin 1980.

.

Les sondages montrent que la majorité des Allemands s’opposent à la prolongation de leur durée d’existence. Samedi, près de 40000 personnes ont formé une chaîne humaine longue de 45 kilomètres reliant la centrale nucléaire de Neckarwestheim à Stuttgart, pour demander la fin immédiate de l’énergie nucléaire.

.

Source : Xinhua